« Et si PME et startups alliaient leurs forces pour renforcer leur croissance ? Imaginez la force d’un tel écosystème si les dirigeants se rencontraient, échangeaient et mixaient leurs idées. Avec tous ces défis à venir, il est temps de réunifier ces deux mondes ! »

Emilie Legoff, CEO chez TROOPS et co-présidente de la FrenchTech One Lyon Saint Etienne

Lalée pinoncely emilie legoff

Lalée PINONCELY / Emilie LEGOFF
Fondatrice ADOPTE / CEO TROOPS et co-présidente FRENCHTEH One Lyon Saint Etienne

C’est un fait, l’hyper-connectivité des consommateurs a impacté directement le monde de l’entreprise, l’obligeant à se transformer digitalement pour survivre.

Oui, la transformation numérique est essentielle pour permettre aux TPE et PME qui représentent à elles seules, 99%[1] des entreprises françaises, de se développer sereinement et ainsi pérenniser leur activité. Et les chiffres ne trompent pas, 1 entreprise sur 5 fermera ses portes[2] dans les 3 ans si elle n’opère pas sa transformation digitale.

Face à cette réalité, le constat reste effarant, seulement 11%[3] des TPE/PME de moins de 50 collaborateurs sont équipées en outils digitaux de productivité. Des outils numériques qui peuvent pourtant simplifier la vie des entreprises et de leurs collaborateurs, en améliorant les systèmes d’information, de production, ou encore de vente, et ainsi permettre aux entreprises de se développer plus fortement sur leur marché en s’adressant aux consommateurs sur leur terrain.

Alors pourquoi si peu de dirigeants prennent le virage du numérique ?

Tout simplement parce que la plupart des dirigeants voit la transformation digitale comme quelque chose de complexe, ils ne savent pas forcement par où commencer, ne voient pas les startups comme des alliés dans cette démarche, et que la moitié d’entre eux ne pensent pas que l’impact de la transformation numérique sur leur activité soit véritablement majeur[4]

Il est urgent de lever les freins, d’aller à la rencontre des TPE/PME, de leur montrer que le monde des startups et celui de l’entreprise traditionnelle ne sont pas éloignés. Le temps est également venu d’arrêter les préjugés, de séparer ces deux univers que l’on oppose systématiquement à tort : l’une jeune et dynamique, l’autre vieillissante et démodée. En réalité, ces deux modèles d’entreprises sont très proches.

Contrairement aux grands groupes, les TPE/PME et les startups sont de tailles similaires, leurs dirigeants sont des entrepreneurs, leurs entreprises sont agiles, et leurs décisions sont rapides à mettre en place ! De même, ils connaissent les mêmes problématiques : business, RH, management, et surtout innovation. Des atouts majeurs pour collaborer ensemble.

Mais autre point commun, toutes les deux peuvent aussi rapidement décliner à l’avenir : l’entreprise traditionnelle, si elle n’opère pas rapidement sa transformation numérique et la startup si elle ne vend pas vite son service ! La solution est pourtant simple : en se rencontrant, en avançant côte à côte, elles peuvent s’assurer de pérenniser leur activité respective. Les startups peuvent en effet offrir aux TPE/PME une infinie de solutions qui vont leur permettre de digitaliser, petit à petit les différents services de l’entreprise traditionnelle et ainsi assurer sa transformation digitale. Des solutions généralement très faciles à mettre en œuvre et pas toujours onéreuses. L’entreprise, quant à elle, du fait de son expérience et expertise, va enrichir la startup, en lui demandant de solutionner de nouvelles problématiques terrain qui viendront servir les intérêts d’autres organisations.

Un pari gagnant / gagnant pour ces deux types d’entreprises que rien n’oppose finalement ! Faut-il encore adresser avec pédagogie et objectivité les dirigeants sur le territoire et mettre en relation ces mondes qui ont tant à construire ensemble.

 

[1] « Union européenne : données 2016 sur les PME », article publié par l’Institut Supérieur des Métiers
[2] BPI. 2017Histoire d’incompréhension : les dirigeants de PME et ETI face au digital / France Num
[3] Deloitte. 2017. Economie numérique : le digital, une opportunité pour les PME françaises
[4] BPI. 2017Histoire d’incompréhension : les dirigeants de PME et ETI face au digital / France Num

Autres paroles d'experts